Organismes PCF 1920-1940


1/ La Fédération du PCF : 1920 - 1924 (avant la réorganisation en rayons)
Elle comprend un secrétariat, un Comité fédéral et des sections locales
Secrétaires :
1920-1923 Delhomme avec Ernest Lafond
Ferdinand Faure est élu    membre du Comité Directeur national au 1er Congrès à    MARSEILLE, fin décembre 1921,
fin 1923 : Urbain Malot,

Comité fédéral :
Comité fédéral du 24 décembre 1922 :
La position nationale d’acceptation des conditions est votée par Delhomme, Varnier, Gachet, Valour, Marcel Thibaud. Ferdinand Chevalier s’abstient (source : Le Peuple)
Vote contre : Ferdinand Faure, Bailly, Vital Descos, Liotard, Jurine, Montel, Mme Jurine.

Sections :
Le 6 décembre 1924 a lieu la dernière réunion de la section de Saint-Étienne avant la transformation en cellules

Organisation :
En 1920, la Fédération de la Loire du Parti Socialiste recense 2 506 adhérents, un député Ernest Lafont, quatre conseillers généraux (Ernest Lafont à Firminy, Terrasson au Chambon-Feugerolles, Ferdinand Faure à Saint-Étienne N-E, Albert Sérol à Roanne), huit mairies (Roanne, Lentigny, Unieux, Firminy, Le Chambon-Feugerolles, Roche-la-Molière, Saint-Jean-Bonnefonds, L’Horme).

13 janvier 1923 : l’assemble générale à Roanne exclut Ferdinand Faure et Ernest Lafont. Ceux-ci créent alors une « Fédération communiste unitaire » dissidente.
Celle-ci se réunit en avril 1923 pour créer l’Union socialiste communiste dont le secrétaire est Vital Descos, adjoint Liotard, trésorier Bailly ; membres Baldacci, Millon Lebraly, Jurine (Saint-Jan-Bonnefonds), blanc (Rive-de-Gier), Guichard (Villars), Mme Jurine, Dubouchet, Chovet, Pons.

2/ 12 décembre 1924 : création d’une région, des rayons et des cellules
Le 12 décembre 1924, la Fédération de la Loire est remplacée par une fédération régionale communiste « du centre » : le Rhône, la Loire, la Haute-Loire, la Saône-et-Loire.
Secrétaire :
1924 – 1928 :Benoît Frachon
1928 – 1932 : Jean Doron
1932 – 193x : Waldeck-Rochet

Un bureau régional :
parmi les huit membres du Bureau trois sont de la Loire : Ferdinand Chevallier, Louis Follet et Pétrus Faure.
Jean Doron est « rapporteur » du groupe des cellules de la Loire.

Création de trois rayons : Saint-Étienne, vallée de l'Ondaine, vallée du Gier
Trois sous-rayons : celui de Saint-Étienne, de Roanne et de Saint-Romain-le-Puy.
Un rayon de la JC : Louis Follet est secrétaire des JC de Saint-Étienne.

Rayon de Roanne :
1922-1927 : Ferdinand Chevalier (Né le 4 mars 1873 à Bédarrides (Vaucluse), mort en 1952 à Bédarrides (Vaucluse) ; cheminot ; premier secrétaire du rayon communiste de Roanne,)
1927-1928 : René Bonnefille
1928-1932 : Jean-Baptiste Nevers (né et mort à Roanne (Loire) : 21 mars 1894-22 février 1972 ; secrétaire du syndicat unitaire de la Bonneterie de Roanne (Loire) de 1922 à 1925 ; secrétaire du rayon communiste .
1932 – 1936 : René Bonnefille

Organisation du rayon de Roanne :
en 1926, deux sous-rayons ;
Roanne-ville
Roanne-extérieurs

1926 : 20 cellules dont 9 sur la Loire, avec une centaine de membres.
1929 : 120 adhérents
1932 : il y a seulement 80 adhérents en 1932 contre 120 en 1929.
1934 : 144 membres dans 9 cellules.

Rayon de Saint-Étienne :
1924 – 1928 : Jean Doron
Trésorier : Urbain Malot devient trésorier, poste dont il démissionna en novembre 1927, avant le congrès du 18 décembre 1927, puis reprit cette fonction début 1928 jusqu'en 1929 (sc JL).
juillet 1926 : Doron est remplacé par Roudil, il est réélu secrétaire du rayon de Saint-Étienne le 20 février 1927.
25 juillet 1926 : membres du comité de rayon : Claudius Delorme
1928-1932 : Léonce Granjon
Secrétaire février 1928, réélu secrétaire le 13 octobre 1929 :
1932 – 1934 : Barthélémy Ramier
1934 – 1936 : Régis Tauleigue

Organisation du rayon de Saint-Étienne :

Comité de rayon
1925 : comité de rayon : Claudius Buard
1926-28 : Comité de rayon de Saint-Étienne, Barthélemy Ramier, Charles Chapoton représente les Jeunesses communistes.
1928 : membres du comité de rayon : Le Griel, André Garnier, délégué à la propagande de la MOE (Arch. Nat. F7/13129)
Le 17 mars 1929, à l'Assemblée de rayon de Saint-Étienne, le comité comprend Léonce Granjon - secrétaire (cheminots) ; Arnaud, Allemand, Binet, Brouillard, Descout, Delorme (mineurs) ; Marcel Thibaud, Binet, Richard, Goujon (métallurgistes) ; Régis Tauleigne, Chave (JC) ; Jean Roméas, Roger Launay, Raoux (enseignement) ; Chovet (Union locale) ; deux étrangers ; Emma Terrier (Union des Femmes françaises contre la guerre).
Le 13 octobre 1929, la Conférence de rayon de Saint-Étienne élit un nouveau comité avec comme secrétaire Léonce Granjon et membres : Barthélemy Ramier et Lassablière de la MAS, Quonten, Jean Roméas et Roger Launay, instituteurs, Jean Richard, métallurgiste, Celle des Tramways, Marcel Thibaud, nouveau secrétaire de l'UL-CGTU, Desgouttes des JC, Mme Tamet du textile, Emma Terrier de l'Union des Femmes françaises contre la guerre, plus un étranger.
Plus Jean Chomat,
1932 : Claudius Delorme, délégué à la propagande syndicaliste dans le bureau du comité de rayon, communiste de Saint-Étienne (Arch. Nat. F7/13129) – André Garnier
1934 : André Garnier
1935 : Jean Chomat, Paul Richard, Louis Ollier

Cellules
6 décembre 1924 , seize cellules fonctionnent
Cellule du quartier de Bellevue, à Saint-Étienne (dix adhérents) : secrétaire Claudius Delorme
Cellule du quartier du Marais (vingt adhérents) en 1932 : Régis Tauleigne, secrétaire, Jean-Pierre Cotte trésorier
Cellule du quartier de Tardy : 1932 – secrétaire Antoine Rullière, trésorier Louis Frécon
Cellule de Roche-la-Molière : secrétaire Claudius Buard
Cellule d’industrie de la Manufacture d’armes de Saint-Étienne, secrétaire:Barthélémy Ramier


4 sous-rayons en 1926
Firminy, secrétaire Roux
Rive-de-Gier, secrétaire Dumas
Saint-Chamond, secrétaire Victor Desmarets
Le Chambon-Feugerolles, secrétaire Pétrus Faure,

Effectifs :
1926, selon la police, 38 cellules d'entreprises et de rues et environ 500 membres.
Selon Jean Doron, 40 cellules et 700 adhérents.
1929, 213 adhérents
1932, 342 adhérents
1934 : 323 membres dans 32 cellules

3/ Septembre 1934 : création région Loire- Haute-Loire (Yssingeaux – Le Puy) et sections au lieu de rayons et sous-rayons
Région - comité régional

1935 : secrétaire Barthélemy Ramier (il est réélu au Comité Central en 1936 et 1937). membres : Georges Roudil (maintenant, secrétaire Vénissieux) – Pierre Besset (originaire de la Loire)

1937 : Barthélemy Ramier, Marcel Thibaud, Marie Doron, Dolmazon, Paul Richard, Germain Civet qui sont rejoints par Chopin Gaston dit Fabry, Gaillard, Jeannette « la Polonaise », Vial, René Bonnefille, Roger Launay, responsable de la commission de la presse, Rossignol, Bonnet et Victor Desmarets. (sc VB)

1938 : Les 26-27 novembre 1938, Gabriel Roucaute est élu au secrétariat régional avec Barthélémy Ramier et Louis Ollier.

Au Bureau de région de huit membres, figurent Marius Thévenoux, Marius Patinaud, Marie Doron, Favre et Gaillard. Antoine Gaucher ? (Le Cri du Peuple, 22 décembre 1938),

Le Comité de région comprend lui 37 membres dont Marcel Thibaud, Germain Civet, Thivel et les élus Fabry, Dolmazon, Régis Tauleigne.

1939 : Bureau fédéral de la Loire : Claudius Buard, Auguste Paul Fouillouse

En été 1939, Gabriel Roucaute, mobilisé, transmet ses fonctions de responsable fédéral Loire et Haute-Loire puis (d’après Luirard), Marius Patinaud transmet le secrétariat fédéral de la Loire à Auguste, Paul Fouillouse

Organisation – effectifs :
Fin 1936, la région Loire-Haute-Loire du PCF a placé 3 127 cartes dont 232 en Haute-Loire et 2895 dans la Loire.
La composition sociale permet de voir que, sur les 136 délégués à la conférence régionale des 11 et 12 janvier 1936 que sur 126 professions connues, il y a : 91 ouvriers (24 métallurgistes et 14 mineurs, essentiellement qualifiés), 17 employés, 10 artisans, 5 instituteurs, 2 paysans et un chômeur.
48 adhérents représentent des cellules d’entreprises et 83 des cellules locales alors qu’il y a plus de cellules d’entreprise que locales. Il n’y a que 6 femmes déléguées, par contre ils sont jeunes :    38 entre 20-29 ans ; 43 entre 30-39 ans ; 22 entre 40-49 ans et 12 seulement de plus de 50 ans.

Fin 1937, lors de la 5e conférence régionale des 26 et 27 novembre 1938, il est indiqué 3 410 adhérents dans la Loire et 117 en Haute-Loire.

Sections :

1936 – 6 sections :
Saint-Étienne,
vallée du Gier,
vallée de l’Ondaine,
Montbrison,
Feurs,
Roanne.

1937, 12 sections au lieu de six :
4 à Saint-Étienne,
Saint-Étienne (Nord-Est) 1938 - secrétaire Jean Chomat
Rive-de-Gier,
Saint-Chamond,
Le Chambon-Feugerolles, 181 adhérents
Firminy, 308 adhérents
Montbrison,
Feurs, 73 adhérents
Charlieu, 64 adhérents
Roanne, 403 adhérents

1937 : 77 cellules locales et 91 d’entreprises.

1937 : 1420 adhérents sur Saint-Étienne et 385 sur Rive-de-Gier.

 

À LA UNE

Permanence ouverte !

La permanence du CEDMO42 est fermée pendant les deux mercredis des vacances de Février, elle ré-ouvrira le mercredi 24 février de 14 h 30 à 16 h 30.
Profitez-en pour venir retirer  ou acheter votre exemplaire de
l'Annuaire photographique historique de militants communistes ligériens 1940-2000

 

 

Article paru dans le Progrès du 22 janvier 2020

 

ANNÉE 2019-2020 : PERMANENCE POUR ÉTUDIANTS, CHERCHEURS

La permanence du CEDMO42 pour les chercheurs et étudiants du MERCREDI, a repris de 14 h à 17 h, à son siège, 39 rue Camélinat à Saint-Étienne. Nous rappelons qu'elle est suspendue pendant les vacances scolaires.

Pour une recherche exceptionnelle et un RV hors permanence, contacter le CEDMO42 par courriel.

 

 

JSN Dome is designed by JoomlaShine.com