Paul Chomat : disparition d'un grand stéphanois

 

Réaction de Daniel Durand, président du CEDMO42 après la disparition de Paul Chomat

                                                



"Avec Paul Chomat, ancien député communiste de la Loire, ex-conseiller général de Saint-Étienne et 1er adjoint au maire de 1977 à 1983, c'est un grand stéphanois qui vient de disparaître.

Avec Barthélémy Ramier en 1935, Joseph Sanguedolce en 1977, il fait partie des militants communistes qui ont enrichi la vie sociale de Saint-Étienne. Paul Chomat, lors de son mandat, avait fait renaître un avenir pour son quartier de Montreynaud. En tournant la page de la vieille CFVE, il avait fait entrer Saint-Étienne dans la modernité des transports en commun avec la mise en site propre du tram, son prolongement vers Solaure et l'Hôpital Nord.

Le connaissant à titre personnel depuis plus de cinquante ans, j'avais beaucoup de respect et d'admiration pour sa rigueur intellectuelle, sa volonté de travail et son intelligence d'analyse qu'il mettait toujours en priorité au service des besoins des gens simples, des salariés, des habitants des quartiers populaires de sa chère ville de Saint-Étienne.

Nous avions publié une plaquette en 2017 pour le 40e anniversaire de la municipalité de gauche à Saint-Étienne dans laquelle, il dressait une analyse complète de l'action municipale de l'équipe de Joseph Sanguedolce.

Toute l'équipe du CEDMO42 adresse ses condoléances attristées à ses filles, Annick, Patricia et Corinne, leur famille et à sa soeur Danielle Thomas".

Lire l'autobiographie écrite par Paul Chomat en 2018 dans la plaquette "40 ans après" éditée par le CEDMO42

Lire la page consacrée à Paul Chomat dans "l'Annuaire photographique historique des militants communistes ligériens", édité par le CEDMO42

powered by social2s